Get Social With Us
Erreur de type 27 | L’espace, le temps – Brian Harman
666
single,single-post,postid-666,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
photo-harman

L’espace, le temps – Brian Harman

Brian Harman (né en 1981) est un compositeur, enseignant et auteur canadien, ainsi que le président de la Ligue canadienne des compositeurs. Sa musique a été décrite comme suit : « tridimensionnelle, peut-être quadridimensionnelle » (Arthur Kaptainis, The Gazette) et « qui fait de l’effet et donne le frisson » (Richard Todd, Ottawa Citizen). Brian a collaboré récemment avec Georges Aperghis à une nouvelle œuvre pour l’Impuls Festival en Autriche, et il a été le compositeur invité de la série de podcasts SOUNDLAB. Sa pièce pour orchestre Supposed Spaces a été l’une des œuvres soumises par le Canada aux Journées mondiales de la musique 2013 de la SIMC. En 2011, il a été l’un des lauréats au Concours international de musique vocale de la SIMC, ce qui lui a valu une commande du Wiener Jeunesse Kammerchor et une mention honorable au Concours de composition de la LCC. En 2009, il s’est classé finaliste à la Kosei Wind Orchestra Composition Competition de Tokyo.
La musique de Brian s’inspire souvent d’éléments extramusicaux tels que l’architecture, le langage humain et les concepts de rituels.

Il a composé dans plusieurs genres et souvent collaboré avec des artistes d’autres disciplines (Nina Arsenault, Geneviève Bolla, Danilo Ursini, etc.). Sa musique a été interprétée par New Music Concerts, le Nouvel Ensemble Moderne, l’Ensemble Contemporain de Montréal+, le 5-Penny New Music Ensemble, Codes d’accès et la soprano Carla Huhtanen, entre autres. Il a travaillé avec diverses organisations : Nu:Nord (Montréal/Oslo), le Cluster Music and Integrated Arts Festival (Winnipeg), le Labo de musique contemporaine de Montréal et Conservatory Canada.
Brian a obtenu un doctorat en musique (composition) de l’Université McGill en 2012. Ses recherches portent sur la musique canadienne des 20e et 21e siècles, en particulier celle d’Ana Sokolovic et de Claude Vivier. Son analyse de Géométrie sentimentale de Sokolovic est parue dans la revue Circuit en février 2013.

 

Pour en apprendre plus :

Son site web

Centre de musique canadienne

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.