Get Social With Us
Erreur de type 27 | Historique
38
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-38,page-child,parent-pageid-8,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Historique

Démarrage

Fondé à Québec, en 1999, par Patrick Saint-Denis, Alexis Lemay et Yannick Plamondon, Erreur de type 27 (E27) se pose à ses débuts comme le symbole d’une avant-garde musicale faisant fi des diktats. Le nom de l’organisme fait référence à une erreur fréquente à l’époque dans un logiciel de notation musicale. La principale réalisation pendant cette période est un concert intitulé L’Erreur contre-attaque, donné le 5 mai 2000, au Studio d’essai de Méduse, dans le cadre du festival « Musiques au présent » et présentant des œuvres d’Alain Beauchesne, Patrick Saint-Denis et Alexis Lemay.

Relance

En 2002, la direction est reprise par la compositrice Gisèle Ricard. Pendant son mandat, E27 se produit à la Chapelle du Musée de l’Amérique française, dans le cadre du Festival OFF de Québec, au Musée national des beaux-arts du Québec, à la Salle Multi de Méduse, au Musée de la Civilisation et au Café spectacle du Palais Montcalm. L’organisme collabore en outre avec Quasar, Tim Brady, la Faculté de musique de l’Université Laval, le Centre de musique canadienne au Québec et le Festival de la Bande dessinée francophone de Québec. Des concerts sont enregistrés par Radio-Canada et une vingtaine de créations canadiennes sont réalisées. Parmi les compositeurs joués, on compte Serge Arcuri, Martin Bédard, Éric Champagne, Denis Dion, Nicolas Gilbert, Jimmie LeBlanc, Katia Makdissi-Warren, Éric Morin, Denis Gougeon, Robert Normandeau, R. Murray Schafer et Gilles Tremblay.

Développement

En octobre 2008, Marie-Hélène Breault prend la direction de l’organisme. Sur le plan artistique, son mandat présente d’importants changements de perspective, notamment car il est maintenant dirigé par une musicienne qui œuvre à titre d’interprète, de chercheure et de compositrice. Son engagement dans différentes sphères du milieu de la musique contemporaine permet à E27 d’être à l’affût des actualités et de se placer en phase avec ses tendances. Enfin, alors qu’E27 était, depuis sa fondation, conçu comme un ensemble avec chef, il s’agit désormais d’un organisme de production. Un noyau de musiciens chevronnés est constitué et les interprètes varient selon les besoins instrumentaux des différents scénarios de concerts proposés au fil des saisons. La majorité des musiciens proviennent de la région de Québec. C’est durant cette période que Erreur de type 27 a réellement pris son envol. L’organisme a su se tailler une place et une crédibilité au sein de la communauté artistique de Québec, par la qualité de ses concerts et par la variété et la pertinence de ses programmes.

Consolidation

À l’été 2013, Marie-Hélène Breault a troqué son chapeau de directrice générale pour celui de présidente. Le conseil d’administration de E27 a alors confié la direction artistique de l’organisme à Patrick Giguère et la direction générale et administrative à Marie-Hélène Gagnon. Cette nouvelle équipe de direction fait profiter l’organisation d’expertises pointues en administration et en programmation et s’inscrit dans une vision de stabilité et de continuité pour l’organisation.La nouvelle équipe de direction a su guider E27 à travers la saison 15e anniversaire en présentant des concerts diversifiés passant de la musique de chambre de création à la musique acousmatique. Le programmes élaborés ont mis de l’avant les oeuvres d’une grande variété de compositeurs comme Gilles Tremblay, François Morel, Denis Gougeon, Patrick Saint-Denis, Maxime McKinley, Taylor Brook, Andrew Norman et Patrick Giguère. E27 a également présenté des concerts des ensembles Paramirabo et ECM+ à la salle d’Youville du Palais Montcalm. Les années 2013-2014 et 2014-2015 ont été marquées par une qualité éprouvée des productions d’E27.

Plus récemment, en juillet 2015, E27 accueille Pierre-Olivier Roy à la direction générale et administrative. Fort de ses nombreuses années d’expérience comme compositeur et créateur, mais également comme gestionnaire et producteur, son mandat s’inscrit dans la continuité du développement de l’organisme et s’organise autour du raillonnement de l’histoire d’E27. M. Roy assurera également la direction artistique par intérim pour l’année 2015-2016. En collaboration avec le directeur artistique sortant, cette 16e saison est teintée du désir de collaborer avec différents acteurs du milieu culturel. Déjà, à l’automne 2015, E27 collabore avec L’ensemble Lunatik, EP4 – ensemble à percussion et la Maison de la littérature. Suivant cette direction, E27 devient un organisme rassembleur autour de la nouvelle musique de création tout en faisant bénéficier à un public toujours plus large et aux créateurs d’autres disciplines de la richesse de la musique nouvelle, et ce, au niveau du répertoire de la création et de l’exploration.

Distinctions

E27 s’est distingué à maintes reprises en tant que promoteur des musiques de création :

En 2010-2011, La Machi pour flûtes, voix, électronique et regard de la compositrice Analia Llugdar a été en nomination pour un Prix Opus dans la catégorie Création de l’année. L’œuvre avait été créée par Marie-Hélène Breault dans le cadre du concert Espaces mixtes donné les 14 et 19 mars 2010.

Champs de fouilles, une œuvre acousmatique de Martin Bédard commandée par E27 dans le cadre des activités entourant le 400e anniversaire de la Ville de Québec, a été lauréate d’un Award of distinction à l’édition 2010 du concours Prix Ars Electronica, à Linz (Autriche).

Replica, une œuvre acousmatique co-composée en 2012-2013 par Martin Bédard et Marie-Hélène Breault est finaliste des concours internationaux de composition Città di Udine (Italie) et Métamorphoses (Belgique). Une commande d’E27, l’œuvre a été créée à Québec le 13 mars 2013 au concert Espaces mixtes II.